Tables Rondes et projections dans le cadre des 2e ASSISES DE LA CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE INDÉPENDANTES EN FRANCE (ACCIF), le 30 juin et les 1er et 2 Juillet

Dans le cadre des 2e ASSISES DE LA CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE INDÉPENDANTES EN FRANCE (ACCIF), le 30 juin et les 1er et 2 Juillet​ 2017 à Marseille

Organisées par L’AARSE (Association des Auteurs-Réalisateurs du Sud-Est)
& Le COLLECTIF CINÉMA PACA

Cinq Tables Rondes, Transmédia, Création-Production, Création partagée, Diffusion des oeuvres et Éducation artistique au cinéma + Projections

infos : https://aarsepaca.wixsite.com/aarse

Séance spéciale de 4 Films réalisés en PACA en présence de leurs auteurs

Samedi 1er Juillet à 20h00 au cinéma Les Variétés
(tarifs habituels du cinéma / places en vente dès le 27/06 en caisse)

LES CHANTS DE LA MALADRERIE de Flavie Pinatel – 28 min I 2017 I Couleur I VF Production : Films de Force Majeure (FR) I Périscope (FR) – Visa: 145.105

Avec LES CHANTS DE LA MALADRERIE, Flavie Pinatel fait le portrait d’une cité aux formes étonnantes (La Maladrerie d’Aubervilliers) et de ses habitant.e.s. Un documentaire d’un genre particulier, puisque les personnes s’y expriment non pas en parlant mais à travers des chansons qu’elles ont choisies. En filigrane, Flavie Pinatel dresse un état des lieux poétique du vivre-ensemble en France en 2016.

BOOMERANG de David Bouttin – 20’19 » I 2017 I Couleur I VF Production : Comic Strip Production (FR)

Paul, la quarantaine, gagne difficilement sa vie en faisant des ménages sur des bateaux de croisières. Mais pour aller travailler il faut une voiture. Et pour avoir une voiture, il faut aussi payer son assurance. Et ça Paul ne le peut pas. Quitte à se mettre en danger.

TATLIN – Un film de Aaron Nokolaus Sievers – 11′ I 2017 I

Le Monument à la IIIe Internationale de Vladimir Tatline n’a jamais été réalisé. Cette architecture devait être à la fois une tour, exhibant ses éléments constructifs et une double spirale exprimant le mouvement dialectique de la pensée. Dans la cité de l’Abeille, Livario, un acien ouvrier du Chantier Naval projette d’utiliser les traverses de l’ancienne voie ferrée pour construire lui aussi un monument aux ouvriers du CNC, un monument pour offrir un point de vue qui dépasse les toits de la cité… Livario et Tatline, «de la confrérie des attrapeurs de soleil», écrivait Khlebnikov…

+ UN FILM SURPRISE INÉDIT

Les autres rendez-vous au POLYGONE ÉTOILÉ & à LA VILLA MÉDITERRANÉE

Le 30 juin de 18h30 à 20h30 au Polygone Étoilé : Transversalité #1, un débat autour de L’oeuvre au temps de la déshumanisation du travail , avec Roland Gori, psychanalyste, auteur d’ Un monde sans esprit.

Le 2/07 de 11h30 à 18h, # Transversalité 3, à la Villa Méditerranée. Une journée consacrée à Marseille au cinéma, proposée par Image de ville qui débutera par une table ronde. Marseille au cinéma – entre fiction et réalité – Qu’est-ce que le cinéma donne à voir de la ville? avec Katharina Bellan, historienne du cinéma et Vincent Thabourey, coordinateur de Cinémas du Sud et critique qui présentera à 14h Trois places pour le 26 de Jacques Demy, suivi, à 16h, par Comme un aimant de Akhenaton et Kamel Saleh, choisi par Katharina Bellan.

Entrée libre mais réservation fortement conseillée à accif2@gmail.com et billetterie@villa-mediterranee.org ou 04 95 09 42 70

les chants

[Soirée spéciale] Avant première de « Embrasse-moi ! » le Vendredi 30 Juin 2017 au cinéma Le César, en présence d’Océanerosemarie, Cyprien Vial, Alice Pol, Nicole Ferroni et Sophie-Marie Larroury

Embrasse-moi ! Un film de Océane Rose Marie & Cyprien Vial

(France-1h26) SORTIE NATIONALE : 5 juillet

avec Océanerosemarie, Alice Pol, Michèle Laroque, Nicole Ferroni, Grégory Montel, Sophie-Marie Larroury, Rudy Milstein, Laure Calamy, Isaach de Bankolé, Paco Perez, Maxime Marian, Nova Louna Castano, Olivia Côte, Adina Cartianu

AVANT-PREMIÈRE Vendredi 30 Juin 2017 à 20H00 au cinéma Le Cesar
En présence de l’équipe du film : Océanerosemarie, Cyprien Vial, Alice Pol, Nicole Ferroni et Sophie-Marie Larroury

Rencontre animée par Boris Henry

(Tarifs habituels du cinéma // places en vente dès le 27/06 directement en caisse du cinéma)

Synopsis : Océanerosemarie déborde de vie, d’amis et surtout d’ex-petites amies. Mais elle vient de rencontrer Cécile, la « cette-fois-c’est-vraiment-la-bonne » femme de sa vie ! Même si elle ne lui a pas vraiment demandé son avis… Il est temps pour Océanerosemarie de grandir un peu pour réussir à la conquérir. En sera-t-elle seulement capable ?

«Toute mon adolescence, j’ai attendu une comédie romantique lesbienne joyeuse décomplexée, dans laquelle la question de l’orientation sexuelle ne constituerait pas un sujet en soi. À l’époque, les personnages lesbiens au cinéma étaient plutôt des jeunes femmes dérangées tendance psychopathes « qui partageraient bien appartement » pour découper leur meilleure amie en morceaux et la mettre dans le frigo. La seule comédie en France avec un personnage de lesbienne, c’était Gazon Maudit. Que j’aime bien. Mais quand tu vis tes premiers émois, tu as peut-être aussi besoin d’histoires un peu plus fleur-bleues, de représentations moins caricaturales…» Océanerosemarie, à propos de l’idée du film

OCÉANEROSEMARIE chanteuse, écrivaine, comédienne et metteuse en scène s’est faite connaître par les one woman show La lesbienne invisible (2010-2013) et Chatons violents (2014). Embrasse-moi ! est son premier long-métrage de fiction.

CYPRIEN VIAL réalise ses premiers courts-métrages à La fémis, parmi lesquels Dans le rang, primé à la Quinzaine des Réalisateurs en
2016. Les productrices Emilie Tisné et Isabelle Madelaine l’accompagnent du court (Madame avec Nicole Garcia et Johan Libéreau) au long-métrage et son Bébé tigre est nommé au Prix Louis-Delluc du premier film en 2015. Depuis quelques années, il vit une romance chaste avec Océanerosemarie, qui a su réveiller son désir de comédie. Embrasse-moi ! est leur premier enfant.

toutes les infos sur le film :
http://www.hautetcourt.com/film/fiche/310/embrasse-moi

bande annonce :
https://www.facebook.com/oceanerosemarie/videos/10155521466602845/

EM 1

[Soirée spéciale] AVANT-PREMIÈRE de « Planète Marseille, Enfants des Comores » en présence de la réalisatrice Charlotte Penchenier, jeudi 29 juin

Planète Marseille, Enfants des Comores

un film de Charlotte Penchenier (2017-0h52)

AVANT-PREMIÈRE en présence de la réalisatrice et d’une partie de l’Équipe du Film
Jeudi 29 Juin à 20h00 cinéma Les Variétés (37 rue Vincent Scotto 13001 Marseille)
Places en vente dès le 27/06 directement en caisse du cinéma /Tarifs habituels

A Marseille, un habitant sur dix vient des Comores. Ils entretiennent une vie communautaire très riche et les liens vivaces avec leurs îles d’origine. Un poids parfois lourd à porter pour les jeunes grandis en France, qui nourrissent d’autres aspirations que le sacro-saint « grand mariage » et le respect des traditions. Fatima, Anzui et Faiswal tissent au quotidien des liens entre les différentes parts de leur identité, entre les cultures et les générations, cultivant tout à la fois leur indépendance et l’attachement aux origines.

coproduction Tita Productions/France Télévisions.  Avec le soutien de La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, CNC, PROCIREP et ANGOA, Ville de Marseille, CGET – Images de la diversité

Bande annonce: https://vimeo.com/217623620

enfants-comores-Web

[Soirée spéciale] Projection débat de « DURGA » le Mardi 27 Juin en présence de l’Équipe du Film

DURGA Film de compagnonnage, oeuvre collective (0h53/2017)

SÉANCE-DÉBAT en présence de l’Équipe du Film
Mardi 27 Juin à 20h00 cinéma Les Variétés (37 rue Vincent Scotto 13001 Marseille)
Places en vente dès le 20/06 directement en caisse du cinéma /Tarifs habituels

Synopsis : La ville de Catane, en Sicile, est troublée par la présence d’un bandit social : Durga.

Sur les traces du bandit, Luna, jeune femme au vague à l’âme, arrive sur les pentes de l’Etna.
Là se trouve Durga, qui n’est pas celui que Luna croyait.

Durga est un film de fiction auto-produit crée entre 2016 et 2017 grâce à l’entraide et au partage de savoirs de plusieurs dizaines de personnes entre la France et l’Italie. De sa fabrication à son contenu, Durga porte un regard situé, partial. Durga s’inscrit dans l’urgence de créer nos propres histoires.
Durga est un conte sur l’amitié.

http://durgaprod.wixsite.com/durga
Facebook : Durga Lefilm

durga 1

LES DIMANCHES DE LA CANEBIÈRE #6 / 25 JUIN 2017 AU CINÉMA LES VARIÉTÉS

CINÉFID #4 / AVANT-PREMIÈRE DE LA RÉTROSPECTIVE ROGER CORMAN
AVEC LE COLLECTIF TRAVELLING MARSEILLE*

Pour sa 28ème édition, le FIDMarseille met à l’honneur le cinéaste hollywoodien Roger Corman, qui viendra en personne présenter une rétrospective des films qu’il a réalisés ou produits depuis le milieu des années 1950. Cette légende est celle d’un enragé magnifique du cinéma de genre, tournant avec trois fois rien et en un temps record des films qui marient l’art et la fantaisie.

A l’occasion des Dimanches de la Canebière, ce dimanche 25 juin, le FIDMarseille, dans le cadre de ses rendez-vous mensuels aux Variétés (CinéFID) vous invite à venir découvrir l’univers de Roger Corman en tant que réalisateur puis producteur avec deux films proposés au cinéma les Variétés :

  • Première séance à 17h00:

Les Anges Sauvages (The Wild Angels) de Roger Corman, États-Unis, 1966, 93’, Couleurs

WildAngels

Avec : Peter FONDA, Nancy SINATRA, Bruce DERN, Diane LADD, Michael J. POLLARD, Marc CAVELL, Norman ALDEN, Joan SHAWLEE
Producteurs : Roger CORMAN / American International Productions
Conduits par Heavenly Blues, les Hell’s Angels, une bande de motards particulièrement violents, mettent le cap sur le Mexique pour récupérer la moto de l’un d’eux, surnommé Loser, volé par une bande rivale. Une terrible bagarre fait suite aux retrouvailles. L’affrontement a tôt fait d’alerter la police et une course-poursuite s’engage entre Loser, qui a eu la mauvaise idée de piquer une moto de police, et les forces de l’ordre…

  • Seconde séance à 19h00:

Piranhas (Piranha) de Joe Dante, États-Unis, 1978, 94’, Couleurs

Piranhas

Avec : Bradford DILLMAN, Heather MENSIEZ, Kevin McCATHY, Keenan WYNN, Barbara STEELE, Dick MILLER, Belinda BALASKI
Production : Piranha Productions / Roger CORMAN et Chako VAN LEEUWEN
Deux jeunes campeurs ont disparu après avoir plongé dans le bassin d’un site militaire désaffecté. Chargée de les retrouver, Maggie McKeown sollicite l’aide de Paul Grogan, un homme solitaire et alcoolique qui vit non loin de là. En arrivant sur place, ils découvrent un laboratoire secret d’expérimentations génétiques où sont nés des piranhas tueurs devenus incontrôlables. Mais à la suite d’une échauffourée malheureuse, Maggie et Paul ouvrent les vannes du bassin expérimental. Affamés, les piranhas remontent la rivière en direction de la base de loisirs de Lost River…

*Le collectif Travelling Marseille regroupe AFLAM (Rencontres des cinémas arabes), ASPAS (Rencontres du Cinéma sud-américain), Cinépage (Rencontres du cinéma européen), FIDMarseille (Festival international de cinéma), Films Femmes Méditerranée, Horizontes Del Sur (Festival du cinéma espagnol), Inquadratura (production de films), TILT (Ciné plein air), Urban prod (Rencontres iMediaCinéma) ainsi que le cinéma LES VARIÉTÉS.

[au cinéma Le Gyptis] Matinale de Pensons le Matin le 24 juin 2017 à 10H30 

L’équipe des cinémas Les Variétés et Le Cesar vous recommande vivement :
Prochaine Matinale de Pensons le Matin le 24 juin 2017 à 10H30
au cinéma Le Gyptis, 136 rue Loubon, la Belle de MAI 13003 Marseille

La place du cinéma dans la cité

PLM avait organisé l’an dernier organisé une rencontre autour de l’état des lieux du cinéma d’auteur à Marseille, dans une période qui était préoccupante: les cinémas les Variétés/César étaient en grande difficulté.  C’est maintenant chose dépassée. Le repreneur (responsable de la société Ymagis) s’est engagé à maintenir la totalité des salles, à les rénover en affirmant  que ces écrans présenteront une filmographie Art et Essai exigeante. On peut remercier l’équipe des Variétés/César. Leur ténacité et leur énergie ont sans aucun doute été un facteur déterminant dans le maintient de ces cinémas. L’association des amis des Variétés créée à l’issue de notre rencontre, forte de 800 adhérents, a très certainement contribué au renouveau  des salles des Variétés et César. Le lien vers la première rencontre,qui a eu lieu en mai 2016, est ici : http://www.pensonslematin.fr/marseille-et-son-cinema/

Cette deuxième rencontre consacrée au cinéma, est plus spécifiquement destinée à explorer le devenir de la salle de cinéma.
La salle de cinéma a toujours été la pierre angulaire de l’activité cinématographique. Depuis l’origine, et pour répondre aux évolutions constantes d’ordre technique, industriel ou commercial qui l’ont traversée, elle a dû en permanence se renouveler, et réinventer les formes de son offre aux publics et sa place au sein de la ville.
Ces évolutions se poursuivent aujourd’hui, avec notamment le développement du numérique, qui offre de nouvelles potentialités concernant la diffusion privative des images et des films.
Il reste que la salle de cinéma, qui va continuer à se transformer, demeurera, c’est notre opinion, au cœur du processus cinématographique, car elle constitue l’espace collectif premier et irremplaçable de rencontre entre le cinéma et les autres. C’est la question des évolutions à l’œuvre aujourd’hui, au niveau des salles de cinéma, que nous souhaitons appréhender.
Plus précisément, il s’agit ici de questionner le destin de la salle comme lieu de culture, qui intègre les fonctions de loisirs et de divertissements, lieu de culture envisagé comme espace d’éducation et de réflexion, de confrontation à des univers esthétiques diversifiés ainsi qu’à des mondes de pensée différents: un lieu d’apprentissage du monde et de l’Autre. Sous des appellations diverses, toujours entremêlées, elle fût en permanence, et cela se poursuit aujourd’hui, l’espace privilégié d’actions d’éducation populaire, d’actions de démocratisation culturelle, d’actions éducatives et de sensibilisation artistique, portées par l’Education Nationale, à l’initiative d’instances publiques ou/et associatives, de festivals de films, et bien évidemment des  salles de cinéma elles-mêmes.  Nous souhaitons que soient relatées ici quelques-unes des formes contemporaines de cet ensemble d’actions. Serons également évoquées au cours de cette rencontre, quelques démarches actuelles qui contribuent à lutter contre les inégalités culturelles et sociales, à aller à la rencontre des non-publics, et à instaurer plus de démocratie dans l’action culturelle.
Intervenants

  • Jean-Pierre Daniel : Cinéaste, ancien Conseiller d’éducation populaire, Refondateur du cinéma l’Alhambra.
  • Vincent Thabourey : directeur de « Cinémas du Sud » réseau de salles de cinéma Art et Essai, coordinateur de Collège et Lycéens et apprentis au cinéma
  • Bruno Jourdan : président de l’association Forum des Festivals, et fondateur, avec Luc JOULE du festival « Images de ville » ainsi que des Journées du Film sur l’Environnement.
  • Juliette Grimont : chargée de la programmation au cinéma Le Gyptis, et animatrice des ateliers participatifs de programmation.
  • Thomas Ordonneau : co-fondateur de SHELLAC : distributeur, producteur, éditeur, et co-organisateur d’évènements cinématographiques.

Entrée :  2,5 Euros

le-gyptis

[Soirée spéciale] L’association Les ami(e)s et Partenaires du cinéma Les Variétés présente: « 1336 JOURS, DES HAUTS, DÉBATS, MAIS DEBOUT » de CLAUDE HIRSCH, le jeudi 22 juin

L’association Les ami(e)s et Partenaires du cinéma Les Variétés présente :
1336 JOURS, DES HAUTS, DÉBATS, MAIS DEBOUT
Un film documentaire de CLAUDE HIRSCH (France/2015-1h15)
Images : Xavier Imbernon, Claude Hirsch / Montage : Stéphane Dhenin / Production *Pol’Art 2015 / Distribution : Les Films des deux rives

Séance-spéciale suivie d’un DÉBAT en présence du réalisateur
avec la participation d’ex-Fralibs
Jeudi 22 juin 2017 à 20h00 au cinéma Les Variétés
(37 rue Vincent Scotto 13001 Marseille)
Tarifs habituels / places en vente dès le 20/06 en caisse du cinéma

L’aventure a duré 1336 jours ! 1336 jours pendant lesquels un noyau d’irréductibles se sont battus sans relâche contre Unilever. La grosse multinationale avait en effet décidé en 2010 de fermer son usine de conditionnement de thé et infusion à côté d’Aubagne, estimant qu’elle n’était pas rentable. Mais voilà ! Ces 82 personnes vont non seulement se battre pour que le rideau de fer ne s’abaisse pas définitivement sur les portes de l’usine mais cette bande d’entêtés va utiliser toutes les voies possibles et imaginables pour maintenir leur activité, leur emploi et prouver à ce trust international que l’entreprise reste viable !
Continuité du film Pot de thé, POT DE FER, le film raconte la suite de la lutte des Fralib, depuis septembre 2011, l’annonce de l’occupation de l’usine jusqu’à juillet 2014, la fête de fin de conflit. La lutte débouchera sur la mise en place d’une SCOP qui, dans ce cadre collectif, relancera la production…

Le film aborde différents aspects de la lutte par le point de vue de ses protagonistes : les aspects juridiques, les menées provocatrices d’Unilever, l’organisation de l’occupation, les actions de lutte et de solidarité multiples durant ce long conflit,… et donne corps et voix à cette ténacité ouvrière qui a permis cette fin de conflit victorieuse…

Bande annonce du film :  www.asspolart.com/1336

1336