[Soirée spéciale] À l’occasion du MUFF (Marseille Underground Film and Music Festival) Étrangetés Visuelles et Sonores du 25 au 29 Octobre 2017 à Marseille VIDÉODROME 2, L’EMBOBINEUSE, LE GYPTIS, LES VARIÉTÉS

Toutes les infos : www.festivalmuff.com

Ouverture au cinéma Les Variétés le Mercredi 25 Octobre :

Rendez-vous dès 19h00 pour l’Apéro de lancement suivi à 19h30 d’une Performance de Lauren RODZ*

à 20h30 Séance spéciale (tarifs habituels du cinéma) :

LA BELLADONE DE LA TRISTESSE de Eiichi Yamamoto (film d’animation / 89’ / Japon / 1973 – version restaurée de 2016)

Une paysanne nommée Jeanne est violée par son seigneur, n’ayant pu obtenir le droit de se marier avec son amour, Jean, faute d’argent. Tous deux sont chassés du château, mais leur amour n’est plus le même et Jean la dédaigne. Le diable séduit alors Jeanne et en fait une sorcière puissante et désirée.

Libre adaptation de La Sorcière de Michelet, La Belladonne de la Tristesse est une pépite d’animation japonaise à la fois culte et obscure, entre érotisme, poésie et psychédélisme.

Présenté pour l’ouverture du MUFF 2017 au cinéma Les Variétés, le film de Eiichi Yamamoto, sorti en 1973 au Japon, sera diffusé pour la première fois à Marseille dans sa version restaurée (2016).

bella2

…………………………………………….
*LAUREN RODZ OPACITé des cavernes thermiques

Il est vite empoché ce stigmate à peine remarqué de nos jours passés à glaner en “milieu comptable”. Outre le fait qu’il réside dans nos sacs de courses bio sans traitement chimique de manière systémique, il jalonne les rues où il se dégrade et rejoint la nappe phréatique, se substitue magiquement à l’argent papier et suit une lente maturation dans les portefeuilles et vide poches … Il porte la trace d’une littérature cryptique ancrée autant dans le dire concret du ventre que dans les biens et lieux de consommation culturels… il est la partie émergée du flux de l’information sur la consommation dont il porte le code barre et l’inscription aux registres ….

Que se passe t-il quand tous ces tickets sont rassemblés et étudiés de manière poétique?

Lauren Rodz est un artiste multimédia basé à Montpellier.

 

Publicités

[Soirée spéciale] Avant première de « Braguino » en présence du réalisateur Clément Cogitore, le Mardi 24 octobre

Braguino Film documentaire de Clément Cogitore (France/Finlande-0h50) sortie nationale 1/11/17
Séance spéciale en présence du réalisateur
Mardi 24 octobre à 20h00 au cinéma Les Variétés
en collaboration avec le FID Marseille
(Places en vente dès le 17/10 : Tarifs habituels du cinéma).

(Mention spéciale du Grand Prix de la Compétition Internationale, mention spéciale du Prix des Lycéens – première mondiale – FID 2017)
a reçu le Zabaltegi-Tabakalera Award au San Sebastian International Film Festival (Espagne) / 22 – 30 septembre 2017

Synopsis : Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées 2 familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

« D’abord le récit d’un rêve, puis une image troublée, comme s’il s’agissait d’un mirage. Bienvenue par hélicoptère à Braguino, hameau au coeur de la taïga sibérienne à 500 km du village le plus proche, dans une communauté de Vieux Croyants, secte qui a choisi au 17 eme siècle de se tenir à bonne distance de l’autorité centrale pour vivre selon ses propres lois. Un Eden ? Pas si sûr. En son centre, une rivière délimitant deux territoires. D’un côté les Braguine, de l’autre les Kiline, en conflit, s’épiant. Filmant depuis les seuls Braguine, les Kiline seront vus à bonne distance. Par le travail du son, des voix, par les plans de visages, par les regards, les gestes, Clément Cogitore restitue la tension et la menace de l’autre, latente, palpable. Et nous plonge dans la singularité de cette petite communauté, son patriarche, les très nombreux enfants qui y gravitent. Nous est montrée une vie où la nature fait partie du quotidien, comme la chasse aux canards sauvages ou cette étonnante chasse à l’ours menée sans fanfaronnade, presque panthéiste, avec ses ‘trophées’ réinvestis ici en chausson d’enfant. Mais, comme le rappelle le patriarche : « Dans la taïga, le plus dangereux c’est l’homme ». Les Kiline ? D’une chasse à l’autre, un autre drame plane, d’une tout autre violence. Ici un groupe venu par hélicoptère, dans cette terre pas totalement oubliée des hommes de notre temps et de leur avidité, devenue pour eux une possible aire de jeu. Et Clément Cogitore de produire une fable fordienne, dense, tendue, dans un « F ar east » rendu ici dans toute son âpreté et sa dimension tragique. » (Nicolas Feodoroff)

La fascination est autre dans Braguino, qui fait de ses images un levier pour l’imagination, esquissant un suspense autour d’une famille isolée de la secte des Vieux-Croyants sur une ile de Sibérie.
Cahiers du cinéma – septembre 2017

Le film, d’une beauté rare, laisse échapper des visions stupéfiantes – à commencer par ces jeux d’enfants tous blonds, comme échappés du « Village des damnés » pour s’ébattre dans une nature aussi virginale qu’inquiétante.
Chronicart – août 2017

………………………………………………….
Montage : Pauline Gaillard. Son : Julien Ngo Trong, Franck Rivolet.
Production : Cédric Bonin, Pascaline Geoffroy, Cédric Bonin (SEPPIA), Pascaline Geoffroy (SEPPIA).
Distribution : Blue Bird Distribution Saïda KASMI.
Filmographie : Ni le ciel Ni la terre, 2015 – Bielutine, 2011 – Parmi nous, 2011 – Visités, 2007 – Chroniques, 2006

braguino

Le ZE FESTIVAL 2017 dédié au cinéma LGBT arrive bientôt à Marseille après Nice et Toulon!

L’association Polychromes, initiatrice du Festival, vous donne rendez vous
à MARSEILLE, au cinéma Les Variétés du 19 au 22 Octobre 2017
(Tarifs habituels du cinéma pour chaque séance).
Programmation au cinéma Les Variétés du 19 au 22 octobre :
Toutes les infos sur le festival :
beach ratsthey

[Soirée spéciale] Avant-première de « VA, TOTO! » en présence du réalisateur Pierre Creton le Mercredi 18 octobre

VA, TOTO! de et avec Pierre Creton (France-1h34)
Avec Ghislaine Paul-Cavallier, Vincent Barré, Pierre Lavenu…
Avant-première en présence du réalisateur
Mercredi 18 octobre à 20h00 au cinéma Les Variétés
en collaboration avec le FID Marseille

(Prix Institut Français de la Critique en ligne, mention spéciale du prix du GNCR – FID 2017)

(le film restera à l’affiche aux Variétés à partir de cette date)

Places en vente dès le 17/10.

L’arrivée de Toto le marcassin chez Madeleine, le voyage de Vincent en Inde et ses démêlés avec les singes, ou les rêves de Joseph provoqués par la machine à pression continue.Trois histoires que va partager Pierre et qui convoquent d’une manière ou d’une autre notre rapport à l’animal, à cet autre prochain.

« S’il est un film dont on a envie de célébrer la vive imagination, la façon d’inclure à sa trame les êtres, les bêtes, les formes, les idées, les lieux, l’amour ou l’amitié, c’est Va, Toto ! de Pierre Creton. » Cahiers du cinéma – septembre 2017.

« Va, Toto ! célèbre la magnificence de la vie, de la nature et de l’amour, tout en dénudant la part sauvage et refoulée de l’inconscient. Par delà la chronique rurale, Creton puise aussi bien dans son quotidien que dans ses lectures pour initier un bouleversant projet humaniste, dans lequel l’homme fait littéralement corps avec le monde. » Mouvement – juillet 2017

[Soirée Spéciale] 3 Séances-débat au cinéma Les Variétés : DES LOIS ET DES HOMMES (12/10), LATIFA, le cœur au combat (13/10), BRUME DE DIEU (14/10)

À l’occasion de la sortie du film, Séance-débat autour de DES LOIS ET DES HOMMES Jeudi 12 octobre à 20h00 Les Variétés, en présence de Elisabeth Tempier (Prud’hommies de pêche et rédactrice du journal L’Encre de la mer) et de Denis Génovèse (patron des marins pêcheurs d’Antibes /Prud’hommes pêcheurs d’Antibes – Golfe Juan)
(places en vente pour la séance dès le 10/09 en caisse du cinéma/Tarifs habituels) :
DES LOIS ET DES HOMMES Film documentaire de Loïc Jourdain (France/Irlande-2014-1h46) Sortie nationale 11 Octobre 217
Distribution : DOCKS 66 & Ubuntu Culture

Sur l’île irlandaise d’Inishboffin, on est pêcheurs de père en fils. Alors, quand une nouvelle réglementation de l’Union Européenne prive John O’Brien de son mode de vie ancestral, il prend la tête d’une croisade pour faire valoir le simple droit des autochtones à vivre de leurs ressources traditionnelles. Fédérant ONG, pêcheurs de toute l’Europe et simples citoyens, John va braver pendant 8 ans les lobbies industriels et prouver, des côtes du Donegal aux couloirs de Bruxelles, qu’une autre Europe est possible.

Festival Pêcheurs du Monde, Lorient (France) 2017 – Grand Prix
Festival du Film Documentaire Traces de Vies (France, 2015) – Mention spéciale du Jury
Festival International du Film Insulaire de l’Île de Groix (France, 2015) – Grand Prix ou Île d’or
Festival du Film Documentaire de Derry (Irlande du Nord, 2015) – Mention spéciale du Jury
Toutes les infos sur le film. :
https://www.docks66.com/en-distribution/des-lois-et-des-hommes/

des lois 1

À l’occasion de la sortie du film, Séance spéciale de LATIFA, LE COEUR DU COMBAT Vendredi 13 octobre à 20h00 Les Variétés
en présence de l’ÉQUIPE DU FILM : Latifa Ibn Ziaten, le réalisateur Cyril Brody et la productrice Julie Billy
(places en vente pour la séance dès le 10/09 en caisse du cinéma/Tarifs habituels) :
Latifa, le cœur au combat Film documentaire de Cyril Brody et Olivier Peyon (France-1h37) Sortie nationale 4 Octobre 217
L’histoire de Latifa Ibn Ziaten est celle d’une mère devenue activiste. Quand son fils Imad est assassiné par un terroriste, Mohamed Merah, son monde bascule. Pourtant elle refuse de perdre espoir, et parcourt les villes de France dans un seul but : défendre la jeunesse des quartiers et combattre la haine avec la tolérance et l’écoute.

Toutes les infos sur le film:
http://www.hautetcourt.com/film/fiche/288/latifa-le-coeur-au-combat

photo_latifa1_dblarg

À l’occasion de Actoral 2017 (festival des arts et des écritures contemporaines)
Du 26 septembre au 14 octobre 2017 à Marseille actoral.org
Séance spéciale de BRUME DE DIEU Samedi 14 octobre à 15h30 Les Variétés en présence du réalisateur Alexandre Barry.
(places en vente pour la séance dès le 10/09 en caisse du cinéma/Tarifs habituels) :
BRUME DE DIEU de Alexandre Barry (France/2012-1h36)
Son & montage son : Yves Coméliau // Images : Javier Ruiz Gomez // Montage : Adrien Faucheux
Etalonnage : Thibaut Petillon // SFX : Les Machineurs
Avec : Laurent Cazanave

L’imagination, c’est du mouvement, nous dit Gaston Bachelard. Ce n’est pas l’image, c’est l’imaginaire, c’est-à-dire l’image jamais fixée, en mouvement. Encore faut-il en ressentir physiquement la théorie. Par les moyens du laboratoire du cinéma (film complètement expérimental), Alexandre Barry amplifie l’imagination vivante produite dans l’œuvre théâtrale du même nom par Tarjei Vesaas, Claude Régy et Laurent Cazanave. Il l’amplifie et l’aboutit : c’est fixé, recueilli, le mouvement même de l’imaginaire : l’être humain, mystère insensé. Paradoxe d’un film chef l’œuvre. Infini, jamais complètement présent, flou pour toujours, fixé pour toujours, presque invisible comme la profondeur sans stop ni départ. « Doué d’une vue plus subtile, tu verras toutes choses mouvantes ». Brume de Dieu. Yves-Noël Genod / Le dispariteur

Production : LGM –Sabrina Iwanski – Myriam Mazuzi – M_Media- Les ateliers contemporains – Claude Régy – 2012

En partenariat avec le cinéma Les Variétés.

En collaboration avec le Théâtre Joliette et avec SCÈNE 44 . n + n Corsino dans le cadre de Silence-s.

Silence-s est un programme national porté par le Théâtre National de Chaillot et initié par Dominique Dupuy.

4d7c890e837b79886d0338cda0515642

12e Rencontres Films Femmes Méditerranée du 4 au 22 0ctobre à Marseille et en Région (au cinéma Les Variétés du 4 au 7 octobre + 2 matinées scolaires)

Programmation complète sur : www.films-femmes-med.org

20 pays de la Méditerranée et au-delà

40 films : longs et courts métrages, fictions et documentaires, des inédits, des avant-premières, échos de l’âpreté de notre époque, mais aussi porteurs d’espoir, de courage et d’humanité. Oeuvres de réalisatrices de 20 pays de la Méditerranée et au-delà.

En avant-première, 2 films de la Sélection un Certain Regard, Cannes 2017: Jeune Femme de Léonor Ferraille, Caméra d’or, et La Belle et la Meute de Kaouther Ben Hania.

« Un coup de cœur » à une grande actrice et réalisatrice : Sandrine Bonnaire, en partenariat avec le MuCEM. Sandrine Bonnaire viendra présenter son travail et échanger avec lepublic le 8 octobre 2017.

Table Ronde ARTE Actions Culturelles à la Villa Méditerranée, un partenariat Mucem/Avitem, une réflexion sur la résilience post guerre autour du film « My own private war » de la réalisatrice Lidija Zelovic, originaire de Sarajevo

Leçon de cinéma avec la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania

Atelier webséries à MarsMediaLab, pour découvrir des réalisatrices drôlement différentes.

Nouveauté !

Expo-photos Les Yeux Ouverts à la galerie de la boutique agnès b à Marseille. Les travaux des lauréates du concours International Women Photographers Award – IWPA, organisé par l’Alliance Française de Dubaï y seront exposés du 4 au 28 octobre.

unnamed

SAMEDI 30 SEPTEMBRE 2017 à partir de 11 heures – cinéma les Variétés Assemblée générale des Amis & Partenaires du cinéma Les Variétés

Au mois de juillet 2016, à l’initiative de spectateurs et d’associations citoyennes, de cinéastes et d’artistes, de producteurs et de diffuseurs cinématographiques, de collectifs de création artistique et d’associations culturelles, d’habitants de Marseille et de sa région, l’association des Ami.e.s et Partenaires du cinéma Les Variétés s’organisait pour affirmer son attachement à l’existence des cinémas Les Variétés et Le César et son soutien à leur équipe.

Elle s’engageait à prendre à prendre soin et à développer le tissu de relations culturelles et artistiques développé à partir des cinémas.

Depuis la reprise des cinémas en décembre 2016 par Jean Mizrahi, l’association a proposé différents événements qui, tout en renforçant le travail de l’équipe, valorisent la diversité de la création cinématographique et continuent de faire des cinémas Les Variétés et Le César des lieux « ouverts sur la ville ».

Un an après la création de l’association, pour partager le bilan de la période 2016 / 2017 et convenir des perspectives 2017 /2018, les adhérents sont invités à l’Assemblée générale de l’association à 11 heures précises.

Elle sera suivie d’une soirée spéciale et festive.

à 20 heures 30, Linefork, de Jeff Daniel Silva et Vic Rawlings (documentaire – USA – 2016 – 1h38) en présence de Jeff Daniel Silva

Lee et Opal vivent à Linefork, dans le Kentucky, une zone rurale pauvre, connue pour son passé ouvrier et sa nature dévastée par l’industrie du charbon. Ils vivent de ce qu’ils produisent. Cependant, Lee est un lien vivant avec l’histoire de la musique américaine. C’est une légende du banjo et un mineur à la retraite qui n’entend presque plus. Pourtant, il continue de jouer dans les bals et d’enseigner son style à part à une nouvelle génération désireuse de préserver ces traditions en danger. On a gardé une trace de la « puissance brute » de son banjo sur le légendaire Moutain Music of Kentucky produit par Smithsonian / Folkways. Lee est aussi apparu dans le film hollywoodien Nashville Lady. Mais malgré sa gloire passée, Lee est le dernier de sa lignée ; la mémoire vivante d’un héritage culturel. Linefork suit sur plusieurs années la vie de Lee et Opal. Leur résistance et leur dignité, même si leur corps s’affaiblit jour après jour. Si l’on peut dire de la musique des Appalaches qu’elle a un caractère punk-rock, il s’agit certainement de celle de Lee Sexton.
(Giona A. Nazzaro)

La bande-annonce du film:

billetterie ouverte à partir du lundi 25 septembre – tarifs habituels

unnamed (1)

A l’issue de la projection et de la rencontre avec Jeff Daniel Silva, la soirée se poursuivra en musique avec Nicolas Cante.

Entre dance-floor, techno-core et électro minimal funky, Nicolas Cante propose un set improvisé qui joue de et avec l’énergie du moment présent.
sans piano et sans truelle, juste avec son laptop et son micro, les « titres Kantatik » sont mixés et remixés dans un esprit festif et de transe, une performance ludique et efficace.

En avant-goût, découvrez ICI l’univers musical de Nicolas Cante.

unnamed

Le bar sera ouvert et toutes les contributions – salées ou sucrées – seront les bienvenues !!