FESTIVAL STUDIO GHIBLI du 17 mai au 29 août 2017 au cinéma Les Variétés

15 Films incontournables (2 films par semaine)

Pour voir ou revoir les classiques du plus grand studio d’animation japonaise sur grand écran!

Tarif unique pour tous : 4.50 euros la séance (4 euros pour les – 14 ans)

  • 17/05/2017 : MON VOISIN TOTORO / SOUVENIRS DE MARINE
  • 24/05/2017 : SOUVENIRS DE MARINE / PORCO ROSSO
  • 31/05/2017 : PORCO ROSSO / MES VOISINS LES YAMADA
  • 7/06/2017 : MES VOISINS LES YAMADA / PRINCESSE MONONOKE
  • 14/06/2017 : PRINCESSE MONONOKE / LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA
  • 21/06/2017 : LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA / LE ROYAUME DES CHATS
  • 28/06/2017 : LE ROYAUME DES CHATS / LE VOYAGE DE CHIHIRO
  • 5/07/2017 : LE VOYAGE DE CHIHIRO / LE CHÂTEAU AMBULANT
  • 12/07/2017 : LE CHÂTEAU AMBULANT / LES CONTES DE TERREMER
  • 19/07/2017 : LES CONTES DE TERREMER / PONYO SUR LA FALAISE
  • 26/07/2017 : PONYO SUR LA FALAISE / LA COLLINE AUX COQUELICOTS
  • 2/08/2017 : LA COLLINE AUX COQUELICOTS / ARRIETTY, LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS
  • 9/08/2017 : ARRIETTY, LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS / LE VENT SE LEVE
  • 16/08/ 2017 : LE VENT SE LEVE / LA TORTUE ROUGE
  • 23/08/2017 : LA TORTUE ROUGE / MON VOISIN TOTORO

BANDES ANNONCES DES FILMS: https://www.senscritique.com/liste/Retrospective_films_d_animation_Ghibli/1658262

et, pour LA TORTUE ROUGE (film français réalisé en collaboration avec le studio avec Ghibli), c’est par là : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=243780.html

[Soirée spéciale] à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, projection débat de ONE KISS, de IVAN COTRONEO

A l’occasion de LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’HOMOPHOBIE ET LA TRANSPHOBIE (IDAHOT en anglais) SOS homophobie & Le Ciné Club M.O.G.A.I (Marginalised, Orientations Gender Identifies and Intersexes) s’associent au cinéma Les Variétés pour une soirée spéciale autour de ONE KISS, un film de IVAN COTRONEO (Italie/2016-1h44) Adaptation du roman d’Ivan Cotroneo « Un bacio », avec RIMAU GRILLO RITZBERGER, VALENTINA ROMANI, LEONARDO PAZZAGLI…

  • « PRIX DU PUBLIC » au Festival du Film Italien d’Annecy
  • Sélection Officielle au 39e Festival du Film Italien Villerupt & au Festival du Film International de Seattle

Séance spéciale Mercredi 17 mai 2017 à 20h00 au cinéma Les Variétés en collaboration avec SOS HOMOPHOBIE

Ouverture de la séance par la présentation du Rapport Annuel de SOS homophobie par Véronique Godet (Vice présidente et co-déléguée PACA, Membre de la Coordination Nationale d’Intervention en Milieu Scolaire)

projection suivie d’un débat animé par Claude Martino (critique de cinéma)

Synopsis : Lorenzo, Blu et Antonio sont lycéens dans une petite ville du Nord de l’Italie. Rejetés par les autres qui les considèrent comme marginaux, ils se lient d’amitié et forment rapidement un trio inséparable. Mais « un baiser » va venir tout bouleverser…

«One Kiss est adapté de mon propre roman dont les personnages principaux sont deux lycéens et un professeur. Dans le scénario co-écrit avec Monica Rametta, les adolescents, Blu, Lorenzo et Antonio sont trois et le monde qui est décrit est le leur. Les adultes de l’histoire ne voient pas le monde avec les mêmes yeux. S’il parle à tout le monde, mon film s’adresse spécialement à eux, ces adolescents qui mettent l’amitié au premier plan, qui se sentent seuls, qui sont morts de peur d’être différents et d’être jugés pour ça. One Kiss est un film sur la fragilité de la jeunesse, les blessures et les joies soudaines, le danger qui se cache derrière une vulgaire insulte. Un film sur l’âge où tout ce qui arrive prend une importance capitale : une non-invitation à une fête, une insulte écrite sur le mur d’une école, les mots inélégants d’un adulte. Une comédie pleine de vie… jusqu’à ce que surviennent les dangers. Un film sur l’amour et sur comment il peut mal tourner. Un film que j’aime à penser romantique au sens fort du romantisme…» Le réalisateur, auteur, Ivan Cotroneo

Toutes les infos sur le film : http://www.optimale-distribution.fr/movie/one-kiss/

 

[Soirée Spéciale] DERRIÈRE LES FRONTS : RÉSISTANCES ET RÉSILIENCE EN PALESTINE le mardi 16 mai

DERRIÈRE LES FRONTS : RÉSISTANCES ET RÉSILIENCE EN PALESTINE, Un film écrit, réalisé et produit par ALEXANDRA DOLS (France/2017-1h56) Sortie nationale prévue en 2017, avec Dr. Samah Jabr, Abaher El Sakka, Rula Abu Diho, Mgr. Atallah Hanna, Ghadir Shafie, Deema Zalloum, Sheikh Khodr Adnan et des membres du «Al Quds-Jérusalem Parkour».

Séance-Débat Mardi 16 mai 2017 à 20h00 au cinéma Les Variétés
en présence de la réalisatrice Alexandra Dols, du personnage principal du documentaire, le docteur Samah Jabr, et d’une partie de l’équipe du film.
(Places en vente dès le 9/03 en caisse du cinéma / tarifs habituels)

Le documentaire « Derrière les fronts : résistance et résilience en Palestine » terminé en novembre dernier, est un film sur les conséquences invisibles de la colonisation : l’occupation intime, celle de l’espace mental.

« Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l’héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l’occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face. Dans ce film à plusieurs voix, des extraits de chroniques, d’interviews et d’échappées poétiques dansent aux corps-à-corps avec l’invisible des rues et paysages palestiniens. De cette Palestine fragmentée, des femmes et des hommes aux multiples identités partagent leurs résistances et résiliences. Parce que la colonisation au quotidien n’est pas seulement celle des terres, du ciel des logements et de l’eau, elle ne cherche pas simplement à s’imposer par les armes, mais travaille aussi les esprits, derrière les fronts ! » Alexandra Dols

Le Dr. Samah Jabr est née à Jérusalem-Est, elle y vit et travaille dans plusieurs villes de Cisjordanie. Elle a dirigé le Centre Médico-Psychiatrique de Ramallah et aujourd’hui est à la tête de l’unité de service de santé mentale en Palestine.
Son champ d’activités inclut également la formation aux professionnels de la santé mentale palestiniens et internationaux et participe, avec l’association israélienne PCATI – Comité public contre la torture en Israël – à un travail de collecte de témoignages de personnes qui ont été torturées.
Parallèlement, elle écrit depuis la fin des années 90 et contribue actuellement au Washington Report on Middle East Affairs et au Middle East Monitor. Ses chroniques traduites en français, bénéficient d’une large diffusion par des sites internet journalistiques, politiques, confessionnels, académiques ou scientifiques et transcendent les clivages habituels.

Lire également : http://chroniquepalestine.com/derriere-fronts-resistances-resiliences-palestine/

LeFilm-1

extraits du film : https://www.youtube.com/watch?v=zO1-ftfVLvQ

[Soirée spéciale] CinéFID 3 : Projection unique de Bone Tomahawk de S. Craig Zahler, Jeudi 11 mai à 20h00 au cinéma Les Variétés

Bone Tomahawk de S. Craig Zahler. Etats-Unis – 2016 – 2h12 – avec Kurt Russell

1850 – quelque part entre le Texas et le Nouveau Mexique. Dans la paisible ville de Bright Hope, une mystérieuse horde d’Indiens en quête de vengeance kidnappent plusieurs personnes. Le shérif local accompagné de quelques hommes se lance alors à leur poursuite pour tenter de les sauver… Grand prix au dernier festival de Gérardmer.

BANDE ANNONCE:

PRESSE

Le meilleur western depuis Unforgiven

Brutal as hell – 2017

Terriblement brutal

The NewYork Times – 2017

Avec un supplément d’horreur, le western est encore meilleur

Télérama – 2016

Bone Tomahawk chevauche au cœur des ténèbres… Western hybride basculant dans le gore, ce premier film de S. Craig Zahler est en passe de devenir culte.

Le Temps – 2016

[Soirée spéciale] Autour du film RETOUR À FORBACH de Régis Sauder à Paris, Port de Bouc, Marseille…

Après avoir accueilli le projet lors de l’édition 2015 du festival dans la section « Films en chantier », Image de ville s’associe à la sortie en salles du film Retour à Forbach de Régis Sauder, produit ET distribué par Docks 66.

Régis Sauder revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Son exploration cinématographique dévoile un corps social et urbain que le réalisateur a fui il y a 30 ans et redécouvre à l’heure où la peur semble plus forte que jamais.

Des séances spéciales sont organisées conjointement :

  • mercredi 19 avril à 20h
    au cinéma Les 3 Luxembourg, Paris
    en présence du cinéaste et de Thierry Paquot, philosophe de l’urbain et président d’Image de ville
  • mardi 2 mai à 20h45
    au cinéma Le Méliès, Port-de-Bouc
    précédé à 18h30 de Souvenirs de la Géhenne de Thomas Jenkoe
    en présence des deux cinéastes
  • mardi 9 mai à 20h
    au cinéma Les Variétés, Marseille
    en présence de André Jollivet, architecte et président de la MAV Paca
    en partenariat avec la MAV Paca et Pensons le matin
Retrouvez l’ensemble des informations concernant la programmation du film sur :

La page facebook du film
Le site web du film

retour-à-forbach1-1024x580

[Soirée Spéciale] Avant-première de « 14 ANS, PREMIER AMOUR », samedi 6 mai en présence du réalisateur

14 ANS, PREMIER AMOUR, un film écrit et réalisé par ANDREI ZAÏTSEV (Russie/2016-1h46) avec GLEB KALYUZHNY, ULYANA VASKOVICH, OLGA OZOLLAPINYA, ALEXEY FILIMONOV, DMITRY BARINOV… Sortie nationale : 10 mai 2017.

Avant-première Samedi 6 mai 2017 à 17h00 au cinéma Les Variétés en présence du réalisateur, suivie d’un débat animé par Boris Henry. (Places en vente dès le 29/04 en caisse du cinéma / tarifs habituels)

Synopsis : C’est l’histoire d’un premier amour, éclos très jeune dans la banlieue d’une grande ville. Tels des Roméo et Juliette modernes, vivant entre les réseaux sociaux et la rue, deux adolescents voudraient s’affranchir des lois qui les gouvernent : celles de leurs parents et celles des bandes rivales qui contrôlent leur quartier. Pour pouvoir être ensemble, ils devront surmonter beaucoup d’obstacles, désobéir, oser le premier pas…

BANDE ANNONCE DU FILM :