Cinépartage #22: I feel good, de Delépine et Kervern

Le lundi 1 octobre à partir de 19:35 au cinéma Le César

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

Sur allociné: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=257816.html

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/528205984308335/

1841369.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

Are you new to blogging, and do you want step-by-step guidance on how to publish and grow your blog? Learn more about our new Blogging for Beginners course and get 50% off through December 10th.

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Cinépartage #21: SOFIA de Meryem Benm’Barek

Le lundi 17 septembre à partir de 17:30 au cinéma Le César

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

Sur allociné: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=264010.html

Sur CinéZoom: http://www.cine-zoom.com/films/10328-sofia.html

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/506432183102948/

d7b3e4c73784e071752b587912376b68

Cinépartage #19: Mary Shelley de Haifaa Al Mansour

Le lundi 20 août à partir de 19:10 au Cinéma Le César

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

Sur allociné: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=230645.html

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/278248916321464/

_R7A4347.jpg

Cinépartage #18: Une famille italienne de Gabriele Muccino

Le lundi 6 août à partir de 19:05 au Cinéma Le César

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/469257426875755/

1371523_backdrop_scale_1280xauto.jpg

Cinépartage #17: Dogman de Matteo Garrone

Le lundi 16 juillet à partir de 19:45 au Cinéma Les Variétés

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/1258595344338654/

dogman

Cinépartage #16: WOMAN AT WAR de Benedikt Erlingsson

Lundi 2 juillet à partir de 20:00 au Cinéma Les Variétés

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/415929542209504/

Woman-at-War-2-e1525879736590

Cinépartage #15: « Sicilian Ghost Story » de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza

Lundi 18 juin à partir de 20:25 au Cinéma Les Variétés

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/1968958610084927/

sicilian-ghost-story-photo-1023814-large

[Soirée spéciale] L’HOMME DAUPHIN, SUR LES TRACES DE JACQUES MAYOL en présence du réalisateur Lefteris CHARITOS le jeudi 7 juin

À l’occasion de sa sortie le 30 Mai 2018 au cinéma Les Variétés,

L’HOMME DAUPHIN, SUR LES TRACES DE JACQUES MAYOL
Un documentaire de Lefteris CHARITOS
Avec la voix de Jean-Marc BARR
France – Grèce – Canada – Japon | 2017 | 1h19 |

Séance spéciale Jeudi 7 Juin à 20h00 au cinéma Les Variétés
en présence du réalisateur Lefteris CHARITOS
en collaboration avec La Fédération Française d’Études et de Sports Sous-Marins* (partenaire du film)
Rencontre traduite et animée par Caroline Celli (membre du Comité Directeur National de la FFESSM*)

Racontée par Jean-Marc Barr, et éclairée par ses proches et ses disciples, l’odyssée de Jacques Mayol, le plus grand plongeur en apnée de son temps.

Synopsis : En 1988, sort le Grand Bleu, un film qui s’inspire de l’histoire de Jacques Mayol. Ce plongeur, le premier à descendre à 100 mètres de profondeur en apnée, était aussi un amoureux de la nature et des dauphins. Il a influencé plusieurs générations et a révolutionné notre rapport à la mer. Un voyage sur les traces de ce précurseur de la cause écologique, pour découvrir ce que fût sa vie et quel héritage il a laissé derrière lui.

l'homme dauphin light

Cinépartage #14: Trois visages de Jafar Pan

Lundi 4 juin à partir de 20:00 au Cinéma Les Variétés

Cinépartage c’est un temps de discussion informel entre des spectateurs qui viennent de voir le même film. Ce moment d’échange dure une demi-heure, juste après la séance, dans l’espace exposition de la salle du bas du cinéma les Variétés.

Chacun peut participer librement, sans s’engager à revenir régulièrement, et c’est gratuit évidemment. Le film lui est au tarif habituel.

L’évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/2092191724437519/

trois_visages-1024x545

Séance spéciale « Un exercice du regard » jeudi 31 mai en présence de Jean-Pierre Rehm & David Yon

Sur une proposition de l’Association des Ami.e.s et Partenaires du cinéma Les Variétés
en collaboration avec le cinéma Les Variétés
Séance spéciale « Un exercice du regard »
Jeudi 31 Mai 2018 à 20h00 en présence de Jean-Pierre Rehm & David Yon
-Places en vente pour la séance dès le 29/05 en caisse du cinéma (tarifs habituels)-

Avant tout « exercice du regard », selon les mots de Jean-Pierre Rehm, la critique ne se résume pas au seul jeu des commentaires. Travail actif de recherche, de choix, de proposition, la critique ainsi entendue tente d’inventer d’autres espaces et d’autres temporalités pour le partage et la transmission du cinéma, à la hauteur de l’attention que nous portons et que nous nous devons de porter à chaque oeuvre singulière.

Pour cette soirée, les Amis et Partenaires du cinéma les Variétés invitent Jean-Pierre Rehm (critique et délégué général du FID Marseille) et David Yon (co-fondateur de Dérives.tv et cinéaste) qui témoignerons de leurs expériences et de leurs pratiques.

L’occasion également de partager deux films :

proposé par Jean-Pierre Rehm,
Sarah Winchester, opéra fantôme de Bertrand Bonello (fiction – 2016 – France – 24 min.)

Ça commence dans la pénombre. On la quittera peu, elle ira même s’accentuant. Un musicien, également metteur en scène, interprété par Reda Kateb, se tient aux consoles et teste ses sons : il est en répétition dans la salle de l’Opéra de Paris. De là, il dirige la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot pour un opéra intitulé Sarah Winchester, inspiré de la vie de cette américaine à la destinée si singulière. Sarah est l’épouse du fils unique de l’armurier Winchester, connu pour la célèbre carabine à répétition, source de la colossale fortune familiale. Sarah va perdre sa fille Anne, atteinte d’une maladie dégénérative, puis son mari. Refusant la fatalité, Sarah consulte des mediums. Ceux-ci lui recommandent de bâtir une demeure pour accueillir les fantômes des disparus.
En réponse à une proposition de l’Opéra de Paris, Bertrand Bonello s’est souvenu d’une riche et longue tradition cinématographique, celle, initiée par le roman éponyme de Gaston Leroux, d’un fantôme ayant pris loge dans ce haut lieu de l’art. Voilà donc les coulisses, le plateau, bien des recoins de ces lieux magiques hantés par l’histoire de Sarah W. Mais, écho redoublé à ce qui lie l’histoire de cette femme à l’architecture, ce film, d’une ampleur fort impressionnante en dépit de son économie, se présente comme la coquille propre à accueillir les formes fantômes d’un opéra et d’un ballet qui ne connaîtront pour existence que ce seul temps de recherches, d’hésitations qui se bouclent sur une danse sur place, purement intérieure : densité à vue.
(Jean-Pierre Rehm)

proposé par David Yon,
Letter to a Refusing Pilot d’Akram Zaatari (documentaire – 2013 – Liban – 34 min.)

Été 1982. Une rumeur circule dans une petite ville du Sud-Liban, occupée par les Israéliens : un pilote de chasse israélien a reçu l’ordre de bombarder une cible dans la banlieue de Saida, mais sachant que la cible est une école, il refuse de la détruire et lâche ses bombes dans la mer. Au cour de son enfance, Akram Zaatari grandit en entendant des versions toujours plus sophistiquées de cette histoire : son père avait en effet été le directeur de cette école pendant 20 ans. Des décennies plus tard, Zaatari découvre que ce n’était pas une rumeur : le pilote était bien réel.