[Séance spéciale] Rencontres du Cinéma Européen 2017 initiées par Cinépage, « 20 ans d’Histoires Belges » en 15 Films du 4 au 11 avril à Marseille (Les Variétés, L’Alcazar, Le Gyptis) et les 8 et 12 avril à Gardanne.

Programme complet téléchargeable sur www.cinepage.fr
Contacts presse : Jeanne BAUMBERGER – 09 51 00 97 46 – cinepage@free.fr

Les Rencontres du Cinéma Européen regardent cette année du côté de la Belgique, « un pays particulier qui tire son identité d’une non-identité. » comme le résume l‘acteur et cinéaste Bouli Lanners.

Au cinéma, cette si paradoxale « belgitude » s’est manifestée à partir des années 90. Et, plébiscitée par les cinéphiles comme par le grand public, poursuit vaillamment sur sa lancée.

On retrouvera dans cette sélection les deux grandes tendances du cinéma wallon : d’un côté, une veine entre surréalisme, fantaisie, folie douce et récit déjanté. Et de l’autre, un courant social et humaniste dont les frères Dardenne sont les figures de proue. (Le cinéma flamand a une tout autre histoire que les Rencontres retraceront à l’automne, dans un second temps !).

Dans cette veine sociale, les Rencontres sont particulièrement heureuses de présenter la version fraîchement restaurée et numérisée de la Promesse, le premier et magistral long-métrage des Dardenne, de recevoir le jeune réalisateur Bernard Bellefroid, qui passe pour leur héritier, avec un film inédit à Marseille, Melody. Et de ressortir un des meilleurs films de Lucas Belvaux, la Raison du plus faible, en présence du comédien Patrick Descamps.
Mais, de Je suis mort mais j’ai des amis à Quand la mer monte, en passant par Torpédo, une place particulière a été réservée à la comédie « à la belge », avec son irrésistible mélange d’humour « barré », d’émotion à fleur de peau et de mélancolique poésie.
Les Rencontres mettront aussi l’accent sur quelques figures très belges et très universelles:

  • l’incontournable Tintin dont nous parlera Benoît Mouchart, ex directeur du Festival de la BD d’Angoulême, et tintinophile émérite
  • le génial Bouli Lanners dont on pourra voir 3 films
  • l’irrésistible tandem burlesque Dominique Abel et Fiona Gordon, présent tout un week-end du 8 & 9 avril

Les lieux du Festival à Marseille? L’Alcazar pour deux escales, le Gyptis pour le week-end Abel & Gordon, et tout le reste aux Variétés, où des apéros belges seront proposés tous les soirs. Joyeusetés auxquelles il convient d’ajouter trois ciné-gouters pour les enfants !

Affiche Rencontres 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s