[Soirée Spéciale] Séances à l’occasion d’Actoral 2017 et avec Le FID Marseille, le lundi 2 octobre, en présence des auteurs-réalisateurs

À l’occasion du Festival Actoral 2017 (festival des arts et des écritures contemporaines), du 26 septembre au 14 octobre 2017 à Marseille, Séance spéciale Lundi 2 octobre à 19h30 en collaboration avec Le FID Marseille et Les Variétés, en présence des auteurs-réalisateurs

(places en vente pour la séance dès le 26/09 en caisse du cinéma/Tarifs habituels) :

LE COEUR DU CONFLIT de JUDITH CAHEN & MASAYASU EGUCHI (France/Japon-2017-1h19)
SÉLECTION OFFICIELLE / COMPÉTITION FRANÇAISE – COMPÉTITION GNCR
FIDMARSEILLE 2017, première mondiale «Prix du GNCR / Prix des Lycéens »
Image : Masayasu Eguchi, Judith Cahen / Montage : Masayasu Eguchi // Son : Mikaël Barre / Production : inter bay films (Masayasu Eguchi)
Avec : Judith Cahen, Masayasu Eguchi, Mélissa Barbaud, Kazuhiko Suzuki

(…) Elle la Française, lui le Japonais, couple et cinéastes, nous mènent dans un va-et-vient entre Paris, Fukushima et Hiroshima. Sont convoqués, de digressions en rebonds inattendus, Duras aussi bien que parents, enfants, désirs et peurs. Le conflit du titre se déplie en un mille-feuille, où interfèrent l’Histoire et la question de l’intime vers le politique, se confrontent le désir politique, le désir d’enfant et le désir de film (« faire un enfant politique » suggère-t-elle), se contaminent les modes et les régimes d’images (journal filmé, documentaire, fiction). Nicolas Feodoroff (FID Marseille)

précédé de :
TRIVIAL POÈME de FLORENCE PAZZOTTU (France/0h20)
ÉCRAN PARALLÈLE – HISTOIRES DE PORTRAIT – FIDMARSEILLE 2017, première mondiale
Réalisation, image, son, montage et texte : Florence Pazzottu
Enregistrement en studio et mixage : Florent Fournier-Sicre (Studio Flopibo, Marseille) / Production : Alt(r)a Voce
Avec : le poète William Cliff et la voix de Nadine Chehadé

Comment conjoindre geste politique et écriture poétique ? Mieux, trouver forme et espace commun aux deux ? Beyrouth sera le lieu de cette expérience composée ici en film, ce que Florence Pazzottu nomme film-poème. Et d’opérer un mouvement dans la ville même, dont la (re)construction serait le signe de son effacement. Une ville traversée et restituée ici en fragments épars, alors que mots et textes viennent s’y glisser, s’y frotter. Nicolas Feodoroff (FID Marseille).

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s