2 séances spéciales à l’occasion de la 4e BIENNALE DES ÉCRITURES DU RÉEL « Voir le monde avec les yeux des autres » Du 17 mars au 13 avril 2018 à Marseille et Alentour

http://www.theatrelacite.com

  • CONGO PARADISO Un film documentaire de Benjamin Géminel et Tristan Thil (2016-0h52)

produit par Victor Ede, Cinéphage productions, avec le soutien de Label 42, du CNC, de la région PACA et d’UNICEF
Lauréat du Grand Prix Infracourts 2014 remis par France 2 et la Scam
Prix Vision Jeune – Millenium – Festival international du documentaire – Bruxelles (Belgique) 2017

Séance spéciale en présence de l’équipe du film
Samedi 17 Mars à 15h30 au cinéma Les Variétés (Places en vente dès le 13/02 en caisse du cinéma-Tarifs habituels)

Ils ont tué, pillé, violé. Ils ont été manipulés, embrigadés.
Ils ont été pris dans l’interminable conflit du Congo,
ils ont fait la guerre comme des grands et pourtant, ce sont des enfants.
Dans le centre qui les accueille pour les ramener à la vie civile, La metteure en scène belge Frédérique Lecomte fait avec eux du théâtre.
Un travail de catharsis qui révèle des personnalités enfouies, provoque des débats, et permet d’entamer un véritable processus de réconciliation, souvent avec soi-même.

unnamed (1).jpg

  • FUOCOAMMARE, par-delà Lampedusa Un film de Gianfranco Rosi (Italie/France-2016-1h54)

Ours d’or Festival de Berlin 2016
Séance spéciale suivie d’un débat en présence de SOS Méditerranée
Mercredi 28 Mars à 20h30 au cinéma Les Variétés (Places en vente dès le 27/02 en caisse du cinéma-Tarifs habituels)

Le quotidien de l’île de Lampedusa, d’une superficie de 20 kilomètres carrés, située à 110 kilomètres de l’Afrique et à 200 kilomètres de la Sicile.

« À partir de quelques portraits seulement – un médecin, un animateur d’une radio locale et la famille d’un garçon de 12 ans nommé Samuele –, une sorte de récit s’élabore. Quand les chansons s’arrêtent, la radio parle de naufragés, de réfugiés qui ont péri au large. Le médecin les a vus de près, ces morts. Et la grand-mère de Samuele lui raconte comment les hommes, pendant la guerre, avaient peur de s’embarquer la nuit sur une mer rendue rouge par les bombardements. La chanson Fuocoammare, « la mer en feu », date de cette époque. Et au moment où la grand-mère parle à Samuele, le tonnerre surgit à Lampedusa… Au milieu d’une mer immense, ce film éclaire, comme une fusée de détresse, un désert de réactions. » Frédéric Strauss

unnamed (2)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s