[Soirée spéciale] Avant première de ON A 2O ANS POUR CHANGER LE MONDE en présence de L’ÉQUIPE DU FILM : la réalisatrice Hélène Médigue, Maxime de Rostolan (créateur de l’association Fermes d’Avenir) et le producteur du film, François Charlent. Vendredi 30 Mars

ON A 2O ANS POUR CHANGER LE MONDE
un film documentaire de HÉLÈNE MÉDIGUE (France-1h26) sortie nationale : 11/04/2018

AVANT-PREMIÈRE Vendredi 30 Mars 2018 à 20h00 au cinéma Les Variétés
en présence de L’ÉQUIPE DU FILM : la réalisatrice Hélène Médigue, Maxime de Rostolan (créateur de l’association Fermes d’Avenir) et le producteur du film, François Charlent.
Débat animé par Boris Henry

On a 20 ans pour changer le monde…et tout commence par la terre qui nous nourrit. Le constat est là : les sols s’appauvrissent, et le mode de production actuelle ne nourrit pas la planète. Mais des hommes & des femmes relèvent le défi. Ils sillonnent les campagnes, rencontrent les industriels et expliquent pourquoi le retour à une agriculture biologique est indispensable. Leur énergie communicative bouscule les discours et les habitudes et laisse entrevoir un nouveau modèle vertueux pour l’agriculture et les hommes. Un autre monde est possible !

« Je suis particulièrement sensibilisée aux problématiques de notre agriculture depuis de longues années, car j’ai été touchée directement dans mon entourage par les conséquences des perturbateurs endocriniens, entre autres… La naissance de mes filles a généré une prise de conscience plus large des conséquences de notre agriculture, sur notre environnement. Le point de départ de mes projets de films, c’est la quête de sens. Pourquoi les agriculteurs en France vont si mal ? L’industrialisation de notre agriculture est née pour de mauvaises raisons, ce modèle de production ne fonctionne plus et pourtant on continue. On marche sur la tête ! L’état de notre agriculture peut être le reflet de certains dysfonctionnements de notre société et impacte directement des valeurs (santé, éducation, alimentation, travail…) qui sont essentielles à notre condition… Ma volonté n’était pas de faire un film sur la permaculture ou les techniques nouvelles qui promeuvent l’agroécologie mais plutôt de privilégier l’aspect humain, l’énergie déployée et les combats menés, par un groupe de citoyens tout au long d’une année… » Extraits des propos de la réalisatrice (source : dossier de presse du film).

Plus d’ informations sur le film : http://www.paname-distribution.com

ona20ans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s